La généralisation des usages basés sur la 3D et la réalité augmentée s’accélère depuis quelques années. En 2016 déjà, Google lançait Tango, une plateforme logicielle dédiée aux usages de réalités augmentée ou virtuelle. Afin de permettre aux utilisateurs de se repérer dans leur environnement, ce projet se basait également sur des partenariats avec des constructeurs de smartphones (Lenovo, Asus) intégrant des capteurs 3D dans leurs équipements. C’est également en 2016 que Niantic lançait Pokemon Go!, une application mobile de jeu en réalité augmentée. En 2017, les solutions matérielles de réalités virtuelle ou augmentée se sont encore développées, avec les casques de RA et les capteurs 3D externes. En 2018, Google stoppe le projet Tango et lance ARCore, un SDK Android dédié au développement d’applications en RA (mais qui ne fait plus appel à des partenariats spécifiques avec des constructeurs). Apple n’est pas en reste et lance son homologue ARKit sur iOS. En 2019, ce n’est pas (encore) l’explosion des usages ; néanmoins, on voit déjà ré-apparaître des smartphones équipés de capteurs 3D, susceptibles de supporter des usages de réalité augmentée, numérisation 3D, etc. De leur côté, les constructeurs d’équipements OEM se mettent en ordre de bataille afin d’inciter les fabricants de smartphones à intégrer leurs capteurs 3D dans leurs téléphones. On peut imaginer que ces capteurs se généralisent dans les smartphones de demain, à condition que les constructeurs y voient des applications concrètes et de masse capables de légitimer le surcoût de quelques dollars sur chaque appareil.

Déjà en 2019, quelques smartphones équipés sont disponibles ou prévus dans les roadmaps des constructeurs :
 
  • L’ancienne génération de téléphones compatibles Tango n’est plus produite, mais on trouve encore quelques Asus Zenfone AR ou des Lenovo Phablet2 Pro à des tarifs avoisinant les 500 €.
  • Huawei semble investir assez significativement avec deux appareils déjà disponibles, le Honor V20 et le P30.
  • Le prochain iPhone à sortir en 2020 devrait également être équipé d’un capteur 3D, probablement d’origine Sony.
  • On peut également imaginer que les prochains smartphones Sony soient équipés de ses propres capteurs 3D temps de vol.

Dans le cadre du développement de nos applications de numérisation 3D et de réalité augmentée, nous allons tester ces différents équipements au fur et à mesure de leur sortie et, si cela s’avère pertinent compte tenu des performances constatées, porter nos applications sur ces différentes plateformes. Par ailleurs, nous testons également certains capteurs 3D externes à brancher sur des équipements Android ou iOS. Restez connectés, vous en saurez plus dans quelques semaines !


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.