S3D Capture, point d’entrée des PME vers le bâtiment numérique

, point d’entrée des PME vers le bâtiment numérique (1)

S3D Capture, point d’entrée des PME vers le bâtiment numérique

18:52 25 janvier in A la une

Le projet Optiréno, incubé pendant 18 mois au sein du Groupe Saint-Gobain a pris son envol en tant que start-up indépendante à la fin 2009. Initialement destinée à devenir la division « Saint-Gobain Services à l’Habitat », Optiréno est née, sous l’impulsion de l’équipe projet qui en a pris le contrôle et la gouvernance au début d’année 2010.

Optiréno est un maître d’œuvre et contractant général spécialisé dans la rénovation immobilière. Elle propose aux particuliers mais aussi aux copropriétés, aux professionnels et aux collectivités locales un guichet unique pour la rénovation globale et énergétique.

La transition numérique au service de la transition écologique

Le domaine de rénovation est un des enjeux de la transition énergétique français, or, à l’heure actuelle, les modèles de management mis en œuvre permettent difficilement d’atteindre les objectifs ambitieux du gouvernement en termes de rénovation (500 000 logements rénovés par an à l’horizon 2020). Malgré tout, les propriétaires sont sensibilisés aux problèmes d’éco-rénovation mais peinent encore à franchir le pas. Ils ont notamment des difficultés à se projeter que ce soit d’un point de vue technique, économique, réglementaire ou même esthétique.

Par ailleurs, on note dans le même temps un encouragement politique fort vers les solutions dématérialisées dans le bâtiment pour accélérer la transition numérique dans ce secteur.

L’un des principaux outils liés à cette transformation étant le BIM (Building Information Modeling), l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) a lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) sur le projet de Bâtiment Numérique Ecoresponsable et Interopérable (BNEI). Celui-ci propose de mettre au point et tester des démonstrateurs de rénovations énergétiques basés sur des panels de solutions innovantes liés à la maquette numérique (BIM). Ainsi, le projet vise à mettre la transition numérique au service de la transition énergétique, en cohérence avec les travaux engagés dans le cadre du PTNB.

Optiréno a, dans le cadre du premier axe de ce projet « les maquettes BIM pour maisons individuelles », testé l’application S3D Capture sur différents projets.

Le relevé numérique en rénovation

Dans un premier temps, l’intérêt du relevé numérique de l’existant en rénovation concerne la phase de conception, à savoir :

  • Prendre des mesures exactes
  • Relever un volume intérieur et extérieur d’un ouvrage et de son environnement
  • Augmenter la précision du relevé géométrique manuel

 

A terme, dans un second temps celui-ci pourrait servir à :

  • Suivre et anticiper les écarts entre le modèle numérique et les travaux exécutés
  • Valider la conformité des ouvrages (comparer les plans projets, vérifier la bonne implantation des réservations, contrôler la planimétrie, …)
  • Produire un relevé 3D, reportage photos dans le cadre d’expertises
  • Favoriser une démarche qualité sur la gestion des chantiers

Dans le cadre du projet BNEI, la première étape a été de réaliser un benchmark des solutions existantes dans le cadre du relevé numérique de bâtiment. De nombreuses solutions existent, néanmoins, peu de solutions paraissent adaptées aux TPE/PME.

C’est là qu’intervient S3D Capture, primée aux trophées de la transition numérique du bâtiment fin novembre 2016, l’application, de part sa simplicité d’utilisation, son investissement peu important et la qualité de son rendu, correspond parfaitement à nos attentes.

Projet blanc et validation de l’interopérabilité du nuage de point et de sa précision

Avant d’utiliser la solution de manière définitive, nous avons souhaité dans un premier temps la tester dans nos bureaux à Lyon, ceci afin de s’assurer :

  • De l’interopérabilité avec n’importe quelle solution de conception
  • De la précision du nuage de point relevé

Après avoir scanné les bureaux (12min pur 120 m²), celui-ci a été stocké online et nous avons pu modéliser les bureaux dans trois logiciels BIM de conception : SketchUp, Revit et Archicad :
Imports logiciel conception

Après avoir validé l’interopérabilité du nuage de point, nous avons voulu vérifier sa précision. Pour cela, nous avons réalisé un relevé géométrique manuel des bureaux que nous avons comparé avec les distances mesurées directement dans le nuage de point. Nous avons obtenu un écart moyen de 0,3% entre les mesures, valeur complètement acceptable à notre échelle.

Projet pilote

Après avoir testé la solution dans nos bureaux, nous avons décidé de la valider sur un projet concret. Dès lors, nous avons donc testé S3D Capture sur un projet de rénovation/réaménagement d’une maison de montagne.

Nous avons alors scanné les quatre niveaux, en incluant aussi les escaliers scannés avec un précision plus fine :

Capture d’écran 2018-01-24 à 10.35.28

Par la suite, nous avons procédé à la modélisation des maquettes numériques depuis ces nuages de points. Ceux-ci nous ont alors servi de « calque 3D » par-dessus lesquels au travers de vues en plans, de vues en élévations ou de vues en coupe nous sommes venus redessiner. Cela nous a permis de créer une maquette initiale conception et de la partager avec le propriétaire via un lien IFC :

Capture d’écran 2018-01-24 à 10.37.18

Actuellement, nous essayons aussi de lier cette maquette numérique existante à notre logiciel de calcul thermique ClimaWin. À la clé : un gain de temps avec les métrés et les ressaisies supprimées, mais, cela implique une maquette initiale bien renseignée. C’est là tout l’intérêt du BIM, déplacer l’effort de conception de la phase APD vers la phase APS afin d’anticiper au plus tôt les différents problèmes de conception pouvant survenir par ailleurs.

Perspectives et nouvelle version de S3D capture

Nous comptons dès maintenant utiliser l’application S3D capture dans la plupart de nos projets de rénovation. Pour se faire, trois agences vont être équipées de phablettes et nous allons définir avec nos équipes architectes deux process afin de faciliter la prise en main de l’outil par nos collaborateurs : l’un concernant la numérisation et l’autre la modélisation via nuage de points. Cela va nous permettre de gagner en temps, mais aussi en précision et en qualité de conception architecturale.

Cette étape de relevé numérique de l’existant va donc être pour nous la première pierre de la transition digitale de notre entreprise et de notre métier de la rénovation. Aujourd’hui 2 milliards de mètres carrés sont à numériser en France, S3D Capture représente le moyen non seulement d’engager notre mutation numérique, mais aussi d’éprouver de manière concrète l’un des  principes fondamentaux du building information modeling (BIM) : le travail collaboratif. En effet, avec la nouvelle version de l’application et la possibilité d’annoter en 3D directement nos nuage de points en réalité virtuelle, nous souhaitons favoriser les échanges aussi bien dans nos équipes qu’avec nos clients autour de l’avatar numérique du bâtiment que nous serons à même de créer.Capture d’écran 2018-01-24 à 10.41.03

Article rédigé par Benjamin Mohamdi, Responsable innovation et amélioration continue chez Optireno.